VEXIN-SUR-EPTE: Centenaire de l’Armistice

La commune de Vexin-sur-Epte a inauguré dimanche 11 novembre deux stèles du souvenir sur la commune déléguée d’ÉCOS en mémoire des enfants de Vexin-Sur-Epte morts pour la France.
 
Discours de Monsieur JOUYET

« Nous arrivons aux termes d’un cycle de commémoration ouvert en 2014. Pour notre jeune Commune, c’est le terme d’une semaine de manifestations : Expositions à Fourges, reconstitution d’une tranchée, concert patriotique, 14/18 vu par le cinéma, les femmes dans la guerre. Je remercie toute l’équipe qui s’est impliquée totalement, comme je remercie de leur contribution l’État, le Conseil Départemental, ainsi que nos partenaires locaux ; le Crédit Agricole, Groupama, le Centre Leclerc.

Dans la vie d’un Élu, si il est courant de procéder à des poses de premières pierres, d’inaugurer tel et tel équipement scolaire, sportif, social, il est peu courant par contre de procéder à l’érection d’un monument aux morts, ou d’une stèle commémorative comme aujourd’hui à Vexin-sur-Epte. C’est une autre dimension. Notre commune nouvelle se devait d’honorer ses morts. Comme les 14 communes historiques décidèrent de se réunir, nous réunissons en ce lieu les 174 des nôtres tombés au champ d’honneur entre 1914 et 1918.

Par-delà, nous affirmons notre unité, unité de lieu, unité dans le souvenir, unité dans le devoir de mémoire qui ne divise jamais et qui rassemble!

C’est pourquoi aussi, le conseil municipal de Vexin-sur-Epte a tenu à renouveler aujourd’hui le serment pris au lendemain du 11 novembre 1918 par ceux qui avait eu l’immense chance d’en revenir, de ne pas oublier leurs frères d’armes morts pour la France.

100 ans après, le monde a changé, l’Europe a changé, la France également, les périls ne sont peut-être plus les mêmes, mais le nationalisme c’est-à-dire la Haine des autres rode toujours, l’impérialisme guerrier est toujours présent, l’isolationnisme reparait.

Chers Enfants,

L’école de la République fera de vous des citoyens ; à ce titre, vous aurez certes, des droits mais aussi et surtout des devoirs, cette réunion du 11 novembre 2018 ce n’est pas la nôtre, c’est la vôtre, elle ne nous apporte rien que nous ne sachions, alors que pour vous, c’est un passage de témoin ! Dans 25 ans, c’est vous qui serez ici, plus nous, et c’est à vous qu’il reviendra et appartiendra d’honorer ces noms, ces morts, ces héros qui font qu’aujourd’hui encore nous puissions nous exprimer librement dans une France forte au sein d’une Europe qui n’est plus celle des Krupp, des Thyssen, des de Wendel ou des Schneider mais une Europe fraternelle et solidaire.

Je souhaite que vous fassiez votre, les propos de Ferdinand Foch, Maréchal de France « Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire et un peuple sans avenir »

Vive la république, vive Vexin-sur-Epte.

 

Laisser un commentaire