Cérémonie des Vœux du 17 janvier 2019

 

 

Discours de Monsieur JOUYET, Maire de Vexin-sur-Epte

Mr le Président du Conseil Départemental,
Mr le Président de Seine Normandie Agglomération,
Mr le Maire de VERNON,
Colonel,
Mme la Conseillère Départementale, Chère Chantale,
Mes chers collègues,
Chers amis,

Je vous souhaite la bienvenue en notre commune de VEXIN-SUR-EPTE.

Une fois n’est pas coutume, je débuterai mon propos par un double bilan.
Fin 2015, nous nous lancions dans la création d’une commune nouvelle. Sans que ce fut un saut dans l’inconnu, le défi restait néanmoins de taille : • Faire la synthèse entre quatorze identités communales, • Passer du statut d’entreprise artisanale à celui d’une PME de belle taille.

Je m’aperçois d’ailleurs que depuis l’idée de commune nouvelle a fait son chemin : le Département de l’Eure compte aujourd’hui 39 communes nouvelles regroupant 129 communes déléguées. Au niveau national, ce ne sont pas moins de 775 communes nouvelles qui existent aujourd’hui !

En ce qui nous concerne, nous nous étions fixés comme objectif de maintenir les identités des uns et des autres, tout en faisant émerger à terme des pôles de centralité à même d’offrir à nos habitants toujours plus de services, toujours mieux.
A l’occasion de ce troisième anniversaire, on peut dire que le but a été atteint, même si la route a pu être parfois parsemée d’embuches. Et oui, la commune nouvelle n’est pas un long fleuve tranquille !

Au cours de ces trois années, la commune nouvelle a su : • Se doter de services dignes d’une commune de plus de 6.000 habitants et lui permettant pleinement d’exercer l’ensemble de ses missions ; • Maintenir au bénéfice de chaque commune une politique juste et équilibrée d’investissements réguliers (voirie, bâtiments, etc.) ; • Initier et lancer un programme ambitieux d’investissements structurants avec deux groupes scolaires et un gymnase tempéré qui sont « sur le feu ».
On parle là de 12 millions d’euros d’investissements !
 
Quant à l’année 2018 elle aura pour le moins été riche (et parfois) mouvementée pour notre territoire : • L’inauguration de notre parc éolien à TOURNY ; • Une absence de direction générale pendant 10 mois. J’en profite là pour rendre un hommage du fond de notre cœur appuyé aux agents de la commune qui ont fait face avec professionnalisme ; • Une preuve supplémentaire du désengagement de l’Etat avec l’annonce du départ de notre trésorerie dont nous avons pris acte mais que nous saurons surmonter ; • La pose de la première pierre de notre futur groupe scolaire basé à TOURNY ; • Le drame que nous avons vécu ensemble avec nos amis de Seine Normandie Agglomération avec l’anéantissement du centre de loisirs « les crayons de couleurs » détruit par un violent incendie dans la nuit du 2 au 3 novembre dernier ; • Le centenaire de l’armistice de 1918 avec l’inauguration de la stèle en mémoire de nos illustres aînés ; • Etc.

Parallèlement à cela, la commune a œuvré à travers une multitude d’animations et d’évènements sportifs ou culturels poursuivant ainsi l’affirmation de ce qu’est son ADN : • Les ateliers au profit de nos seniors tels que « s’ouvrir au numérique », afin d’éradiquer l’analphabétisation numérique et « seniors au volant », afin – notamment – de leur permettre de pleinement appliquer, pour l’instant, la limitation de nos routes à 80 km/heure ; • L’organisation de journées du don du sang (une première sur notre territoire) ; • Nos randonnées VTT et pédestre qui rencontrent tant de succès ;

• La musique, avec le festival Rock in The Barn, qui s’affirme, et un concert de rock celtique ; • Une étape du tour cycliste junior de l’Eure ; • Etc.

A ce stade, quels vœux former pour notre commune en 2019, quelles perspectives dégager, quels projets lancer ?
2020 approche, le régime transitoire que nous avions mis en place est arrivé à son terme, il convient désormais d’accélérer notre démarche d’harmonisation et s’il est vrai que j’ai prôné le changement dans la continuité, aujourd’hui il faut se consacrer au changement.
Nous disposons d’un patrimoine bâti important, et plus le temps passe plus son entretien s’avèrera onéreux. Nous conduirons donc des actions afin de nous permettre de rester acteurs d’une gestion dynamique de ce patrimoine. La qualité devra primer sur la quantité.
D’un point de vue financier, 2019 sera une année dédiée, d’une part, à la rationalisation de nos dépenses et, d’autre part, au renforcement de notre capacité d’investissement afin de nous permettre de poursuivre une politique ambitieuse d’investissements. En terme plus clair, ce sera une année de rigueur !

S’agissant des services, l’objectif sera le « toujours plus » : • Poursuite du chantier de mise en place d’une Maison de Service Au Public (MSAP) tout en prenant en compte la singularité de notre territoire réparti de part et d’autre du RD 181 ; • Récupération de la faculté de délivrer cartes nationales d’identité et passeports ; • Développement d’une politique sociale de proximité ; • Poursuite de l’aménagement de notre territoire afin de respecter au mieux vos attentes et de faire en sorte que VEXIN-SUR-EPTE soit toujours gage de proximité. A titre d’exemple : o Lutte contre la fracture technologique avec le déploiement du Très Haut Débit sur notre territoire au cours du 2ème semestre 2019 ; o Amélioration de la couverture de téléphonie mobile. • Favoriser le développement de notre politique liée au tourisme en partenariat avec Seine Normandie Agglomération et précisément un bel enjeu local porté par la commune déléguée de FOURGES, l’élaboration et la création d’une aire d’accueil touristique au pied de l’Epte et de son moulin ; • Etc.

A plus brève échéance, bien évidemment la commune de VEXIN-SUREPTE sera au rendez-vous du Grand Débat National. Ainsi que le Ministre chargé des collectivités territoriales me l’écrivait hier : « en tant que figure familière de nos concitoyens à même de créer cette animation démocratique, je vous encourage […] en toute liberté à organiser et animer des réunions d’initiative locale »
Nous répondrons présents. J’observerai juste que l’Etat, redécouvrant l’existence des élus, leur demande d’animer les débats locaux. En définitive, le Gouvernement allume l’incendie et on demande aux élus locaux de l’éteindre. Les Maires sont aujourd’hui devenus les pompiers de la République.

Pour conclure, permettez-moi de vous souhaiter à vous-mêmes ainsi qu’à vos proches la santé, le bonheur et la réalisation de vos projets les plus chers.

 

 

Laisser un commentaire